Le Népal en pratique

Vous aimerez aussi...

6 réponses

  1. Jean dit :

    MERCI pour tous ces renseignements pratiques et…vécus.

  2. Jean Michel dit :

    Excellent ces renseignements qui confirment bien ce que j’ai vécu de septembre 2015 a avril 2016

    • Jean Michel dit :

      je rajoute ici quelques précisions tarifaires et pratiques de 2016
      en terme de pouvoir d’achat pour la vie courante au tarif népalais 1€ équivaut a 10 npr
      les prix ont explosés !!!
      un trajet en bus / mini bus / tempo a Katmandou et pokhara c’est entre 12 et 20 npr
      tourist bus KTM PKR 700 npr bus local Pokhara Beni 200 npr
      les beef momos commencent a 60 npr au resto local jusqu’a 200 npr et plus a thamel
      fromage de yak environ 100 npr les 100 grammes
      un sachet de nouilles entre 15 et 20 npr 1 kg de sucre local 80/85 npr double pack de nescafé 400grammes 900 npr une bouteille medium de tomato hot sweet drunk 120 npr
      les patates environ 40 npr le kg des clopes « pilot » 50 npr le paquet 1 kg de thé environ 900 npr du pain de mie 60 npr une canette de bière de 50cl nepal ice 150 npr
      un verre de rakshi dans troquet local a pokhara 25 npr ,80 npr a lake side ,50npr dans un troquet local a Ghorepani et 100 npr dans un lodge de trekking

  3. Pont dit :

    Bonjour,
    J’ai fait plusieurs treks au Népal. Personnellement je trouve qu’un pays qui offre un tel émerveillement pour environ 10 euros (tout compris, et c’est votre estimation) par jour et par personne mérite un peu de compassion.
    Ainsi je suis un peu choqué de votre rubrique « marchandage ». Le Népal est un des pays les plus pauvre du monde. La population est chaleureuse, souriante, douce, et … misérable. Alors allez discuter les prix pour une poignée d’euros alors qu’ils vivent de rien, me semble simplement indécent
    A.P

    • scottellis dit :

      Bonjour,
      Merci pour ce partage. En effet, 22,46 euros pour deux peut sembler dérisoire. Mais cela représente aussi notre façon de voyager. Pour atteindre ce budget, nous avons dû faire quelques sacrifices. Je peux vous assurer que j’ai pour le peuple Népalais beaucoup de compassion. Il faut aussi remettre les choses dans leur contexte, car selon le journaldunet.com, le salaire mensuel moyen s’élève à 58 dollars par personne (en un peu plus de deux jours, nous payons donc l’équivalent d’un salaire). Par notre façon de voyager et de privilégier les petits commerces loin du bling bling touristique, j’avais l’impression que mes quelques euros dépensés pouvaient aider bon nombres de personnes. Il faut savoir que les marchands font déjà des marges bénéficiaires énormes, alors payer certaines choses plus cher qu’en Europe… je ne suis pas d’accord. Et de toute façon, même si je suis conscient que je paierai toujours plus qu’un local, je suis par principe contre payer plus car soit disant je suis riche ou parce que j’ai une couleur de peau différente. Et dire que la population est misérable… je trouve cela indécent. Bien sûr chacun à droit à son opinion. Si vous voulez en débattre davantage, n’hésitez pas à nous contacter sur viatori(at)live.com

      • Pont dit :

        Malheureusement la population népalaise particulièrement loin des centres touristiques que sont KTM et Pokara, car irrigués par le commerce, est misérable. Ce n’est pas indécent, c’est la triste réalité.
        Voici à ce propos un extrait de Wikipédia :  » L’économie du Népal est l’une des plus pauvres du monde. Cependant, le taux de la population vivant sous le seuil de la pauvreté a diminué de moitié en passant de 50% en 2004 à 25% en 20112. Cependant, Duncan Campbell de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), souligne que si la pauvreté diminue, elle diminue au regard des standards népalais et non des standards internationaux. Il considère que ce qui est vu comme une diminution de la pauvreté par les autorités népalaises est en réalité une diminution de l’extrême pauvreté se traduisant par une augmentation de la précarité de l’emploi3. Près de 70% des ménages népalais sont dans une situation de vulnérabilité où ils risquent de sombrer dans la pauvreté en vivant avec moins de 2,24€ par jour) »
        Surtout après le récent et terrible tremblement de terre.
        C’est pourquoi je vous suggère d’indiquer sur votre article que le marchandage doit toujours prendre en considération cet état de fait et faire preuve de générosité.
        A.P

Laisser un commentaire